Les idées de la Réforme de l’Église se répandent en Basse-Normandie dès le début du 16e siècle. Un moine Bocain, accusé d’hérésie, subit le martyre en 1523. La religion calviniste se propage parmi les nobles et les riches marchands à Alençon, Caen, Vire et dans le monde rural, notamment dans le Bocage normand autour de Condé-sur-Noireau, dans l’actuel département du Calvados et les cantons d’Athis, Flers, Messei, Putanges et Tinchebray dans l’Orne. Des cultes sont célébrés à Vire, Condé, Neuville, Proussy, Athis, Berjou, Domfront, Frênes, La Ferrière-aux-Étangs, La Selle-la-Forge, Montilly, Ronfeugerai, Sainte-Honorine-la-Chardonne, etc.

.

Après l’édit de Nantes (1598) qui met un terme aux sanglantes guerres civiles, les protestants se structurent et bâtissent cinq temples où ils peuvent se recueillir. Louis XIV entreprend, à partir de 1661, de réduire les libertés religieuses, jusqu’à l’interdiction des cultes et la destruction des temples. Il fait arrêter et placer les enfants dans les couvents, restreint les déplacements des religionnaires, les exclut de certaines professions.

.

L’édit de Nantes est révoqué en 1685 et la pratique du culte protestant est interdite en France. Les huguenots du Bocage, dragonnés durant quarante jours, abjurent massivement. Très vite, ils se repentent de cet acte forcé, résistent à l’œuvre de conversion. Ils professent leur foi avec une opiniâtreté inébranlable et un prosélytisme singulier. Tandis que la presque totalité des Églises réformées de Basse-Normandie disparaissent, anéanties par la répression religieuse, la communauté, affaiblie par de multiples enfermements et une forte émigration, se maintient et se réorganise dans la clandestinité. Lorsque la liberté religieuse est rétablie, ce groupe se révèle être le plus important de la province.

.

Napoléon reconnaît officiellement les églises réformées du Bocage en 1804, autorise les lieux de prières et nomme les pasteurs. Les protestants peuvent construire de nouveaux temples et ériger des écoles.

.

L’histoire de l’actuelle Église Réformée du Bocage Normand est, pour la première fois, présentée dans son intégralité, depuis son origine jusqu’à aujourd’hui. Jacky Delafontenelle, qui a consulté de nombreuses archives, apporte un éclairage nouveau à cette page peu connue de l’histoire du protestantisme normand.

.

L’ouvrage s’achève par la liste des huguenots qui vivaient à la fin du 17e siècle et un répertoire de cinquante-cinq lieux de mémoire encore visibles.

.

Le texte est accompagné de cent huit photographies, portraits, plans, cartes, un index des patronymes...

.

Bon_de_commande

 


Comptes rendus suivis  de l'avis des lecteurs

 

  Dans le Bulletin de la Société de l'Histoire du protestantisme français, comptes rendus d'avril-mai-juin 2009, Luc Daireaux * écrit :

       "Le livre de Jacky Delafontenelle constitue une très commode synthèse sur l'histoire du protestantisme dans le Bocage normand, région aujourd'hui située aux confins des départements de l'Orne et du Calvados, autour de Vire, de Condé-sur-Noireau et d'Athis-de-l'Orne. Après une rapide introduction générale, l'auteur revient sur le XVIe siècle, jusqu'à la promulgation de l'édit de Nantes, en 1598. Il s'attarde notamment, à partir de sources de seconde main pour l'essentiel, sur quelques-uns des épisodes des guerres de Religion (la bataille de Vire, en 1562, le siège de Domfront, et la capture de Gabriel de Montgommery, en 1574, les effets de la Ligue). La deuxième partie de l'ouvrage, très bien documentée, traite du XVIIe siècle, de la mise en œuvre de l'édit de Nantes à la Révocation. Le lecteur y trouvera une quantité de renseignements sur l'histoire des pasteurs (liste p. 90-94), des cimetières (p. 47-57) ou encore des temples (p. 67-90). L'auteur, qui publie plusieurs plans cadastraux du début du XIXe siècle (Proussy, près de Condé-sur-Noireau, p. 70 ; Ronfeugerai, p. 75 ; Sainte-Honorine-la-Chardonne, p. 81 ; La Selle-la-Forge, p. 85, Frênes, p. 88), s'efforce de localiser précisément l'emplacement des lieux de culte aujourd'hui disparus. Ce travail mériterait sans aucun doute de faire école. Les "familles protestantes" et leurs activités sont également présentées (p. 105-117). Les métiers du textile semblent ici particulièrement nombreux. S'appuyant sur les registres de baptêmes et sur les liste de nouveaux convertis, Jacky Delafontenelle propose une "estimation de la population réformée" à la fin du Grand Siècle. Vers 1670-1680, les réformés du Bocage seraient un peu moins de 3 000, résidant pour une majorité à Athis, à Frênes, à Sainte-Honorine, à Condé ou encore à Montilly (tableau p. 123). Le processus qui conduit à la Révocation est également expliqué (p. 94-105 et 126-130). La troisième partie du livre traite de la période dite du Désert. L'auteur s'attarde notamment sur la campagne d'abjurations, sur les enfermements d'enfants ou encore sur les résistances locales. Le tableau se fait ici impressionniste, pour ne pas dire pointilliste. On trouvera de précieux renseignements sur les cimetières (cf. les photographies p. 202-205) ou sur la renaissance du culte (p. 208-219). La question des départs vers les pays du Refuge, tout spécialement les îles anglo-normandes et l'Angleterre, n'est pas ignorée (voir les p. 179-189). La dernière partie de l'ouvrage traite des années 1787-1905. Dans la première moitié du XIXe siècle, les réformés du Bocage sont environ 1 300. La densité est forte à Athis, à Sainte-Honorine, à Frênes (p. 251-252). L'auteur présente en détail l'histoire des temples (p. 233-241, 281-288) et celle des pasteurs actifs dans la région (p. 254 et suivantes), de Frédéric Prunier (1818-1892), pasteur méthodiste bocain (p. 273-276), à Wilfred Monod (1867-1943), qui occupe un premier poste à Condé (1892-1898) avant de rejoindre Rouen (p. 289-292). Pour terminer Jacky Delafontenelle évoque les effets de la Séparation des Eglises et de l'Etat (p. 309-312), et dit un mot sur la situation actuelle de "l'Eglise réformée du Bocage normand" (p. 312). Très sérieusement étayé, richement illustré, complété par d'importantes annexes (une série de "listes des huguenots du Bocage" à la fin du XVIIe siècle et un ensemble de "cinquante-cinq lieux de mémoire du protestantisme" dans la région), le livre de Jacky Delafontenelle ne pourra que séduire des lecteurs qu'on espère très nombreux".  

* Luc Daireaux est historien, agrégé d’histoire, docteur ès lettres de l’École des hautes études en sciences sociales, spécialiste de la France à l’époque moderne, vice président de la Société d'Histoire Protestante en Normandie, auteur de plusieurs études, dont Réduire les huguenots. Protestants et pouvoirs en Normandie au XVIIe siècle, ouvrage de 1120 pages paru en 2010.

 

Heurs et malheurs du Bocage protestant

 Dans Parole Protestante en Basse-Normandie, de janvier-février 2009, Hélène Ouvry écrit :

“Jacky Delafontenelle, dans un livre extraordinairement riche et documenté, retrace les heurs et malheurs des protestants du Bocage normand, de l’origine à nos jours :

Dès le 16è siècle, le Bocage accueille les idées de la Réforme. Avec les évangélistes, les nobles et les riches marchands constituent un des canaux de diffusion du protestantisme vers le monde rural. Après les sanglantes guerres de religion, l’édit de Nantes en 1598 apporte une période de paix pendant laquelle les protestants se structurent et bâtissent cinq temples. Mais, dès 1661, Louis XIV réduit les libertés religieuses : les cultes sont interdits, les temples détruits et les enlèvements d’enfants représentent un supplice extrêmement pénible ; les enfants même très jeunes sont enfermés et catéchisés jusqu’à ce qu’ils deviennent catholiques.

La révocation de l’édit de Nantes en 1685 interdit le culte protestant en France. Les huguenots du Bocage dragonnés abjurent massivement, mais, très vite, ils résistent à la conversion et professent leur foi avec opiniâtreté. La communauté, très affaiblie par de nombreux enfermements et une forte émigration vers l’Angleterre, se réorganise dans la clandestinité, c’est la période du “désert”. Cependant, lors la publication de l’édit de Tolérance de 1787, ce groupe se révèle être le plus important de Basse-Normandie.

Soulignons que, au cours de presque trois siècles, de 1517 à 1787, ces réformés n’ont connu que 50 ans de paix!

Napoléon reconnaît officiellement les églises du Bocage, autorise les lieux de prière et nomme des pasteurs. Les protestants peuvent construire de nouveaux temples et ériger des écoles. Un chapitre est consacré à l’évolution des paroisses au 21è siècle.

L’ouvrage s’achève par la liste des huguenots à la fin du 17è siècle et un répertoire de 55 lieux de mémoire encore visible, sans oublier les 108 photos et portraits qui accompagnent le texte.

Outre que ce soit une œuvre essentielle pour nous qui avons nos racines dans ce Bocage, c’est un témoignage éclatant de la force de la foi de nos ancêtres”.

 

Les lecteurs s’expriment : 

Christiane Leinen, le 9.06.2010 : "Je suis sûre que votre livre "Généalogie et histoire des familles protestantes de l’ancienne Église réformée de Fresnes " sera aussi intéressant que "Les protestants du Bocage normand". Un grand merci pour toutes les recherches et découvertes que vous avez faites." 

 

Robert Prunier, le 5.07.08 : 

“Nous avons été admiratifs devant la qualité et la quantité de vos recherches. Vous avez fait un travail gigantesque, d’une grande clarté, méthodique et logique. La présentation est agréable”. 

 

Flora Divina-Touzeil, le 19.06.08 : 

“C’est un vrai travail de chercheur, à la fois minutieux, perfectionniste… On sent toute la passion de l’auteur, le désir que rien, ni personne ne soit oublié, jusqu'aux lieux même. Le texte est clair, lucide, sans fioritures et certains passages comme celui ayant trait aux enfants enlevés à leur famille sont terrifiants : une réalité dérangeante. Félicitations pour cette œuvre. J’ai beaucoup appris ”.

 

Denis Vatinel, pasteur, conservateur du musée du Bois-Tiffrais, ancien bibliothécaire de la Bibliothèque de l’Histoire du protestantisme français, le 20.05.08 : 

“Un livre d’histoire comme je les aime et comme on n’en voit plus guère, plein d’érudition, de noms, de dates, de circonstances, bref tout ce qu’il faut pour devenir la référence indispensable à qui s’intéressera au protestantisme normand. 

Je me réjouis plus que quiconque que vous ayez mené à bien cette entreprise de longue haleine et que tant de travaux soient mis au bénéfice du lecteur”. 

 

Joël Florent, le 7.12.07 : 

“Grâce à votre travail remarquable et au-delà de l’histoire des protestants du Bocage, j’y trouve beaucoup d’informations relatives à ma région natale et à mon histoire familiale”.

 

Yves Letortu, trésorier du Pays Bas-Normand, ancien secrétaire, le 13.11.07 : 

“mes félicitations pour votre travail de référence et votre remarquable somme complétée par un précieux index”.

 

Pascal Letouzey, Suisse, le 10.11.07 : 

“J’ai trouvé votre livre passionnant, en particulier les lieux de mémoire. Le livre me donne envie de faire “un pèlerinage” dans le Bocage Normand” 

 

Daniel Metzner, le 2.11.07 : 

“J’ai été enthousiasmé et admiratif pour la somme de recherches et de travail de cet ouvrage… Nous disposons maintenant d’un ouvrage de références, après celui d’Alfred Galland” (publié en 1898).


Index des patronymes

A

Adair Philippe (évangéliste wesleyen) ; Addi Marius (pasteur) ; Allégret (pasteur) ; Amphoux Henri (pasteur) ; Angot (famille) ; Anne (famille) ; Anquetil (famille) ; Aubray (famille) ; Aumont ; Auvray (famille).

B

Bain (famille) ; Ballon (famille) ; Barbenson Pierre-Serane (évangéliste wesleyen) ; Barbot (famille) ; Baron (famille) ; Barré Judith, épouse Sébire ; Bart Pierre (moine martyr) ; Baril Marie, épouse Mollet ; Baudre (famille de) ; Baumgartner (pasteur) ; Bazin (famille) ; Beaujour Sophronyme ; Beaumont (architecte) ; Beaumont Jean (prêtre) ; Beaupré (famille de) ; Beaurepaire (famille de) ; Bellanger (famille) ; Bellay (famille) ; Bellin (famille) ; Bénézet Louis (évangéliste wesleyen) ; Benoist Élie (pasteur); Berger Félix (industriel) ; Berger-Lefranc Michel (pasteur) ; Berthelot Germain (pasteur) ; Besnier (famille) ; Bétrine Jean-Paul (pasteur) ; Bèze (de) Théodore (théologien) ; Bianquis Alfred (pasteur) ; Bianquis Jean (pasteur) ; Binard (famille) ; Binet Jean ; sieur des Genétés ; Bisson (famille) ; Bivile (pasteur) ; Blaize (de) Julien (prêtre) ; Blampied Charles (évangéliste wesleyen) ; Blanc Henriette, épouseDartigues Junior ; Blanchard (famille) ; Blanchard Guillaume (pasteur) ; Blanchard Jean (pasteur) ; Blanchet Jean (pasteur) ; Blin (famille) ; Boille (famille) ; Boisne (famille) ; Bonnet Jacques ; Bordeaux (famille de) ; Boscher Jacques Ambroise (prêtre) ; Bosquain (famille) ; Bosquet (famille) ; Bosquet Pierre (pasteur) ; Bott Théodore (pasteur); Bouchet L., épouse de Haupaïs ; Boudet Pierre dit Gautier (pasteur) ; Bouneau Louis (pasteur) ; Bourdon (famille) ; Bourdon Guillaume (bailli) ; Bourgeois Jacques Noël (prêtre) ; Bourget (famille) ; Bourget David (pasteur) ; Bourquin Louis (pasteur) ; Bouteiller Jacques (instituteur) ; Brais (de) Samuel (pasteur) ; Brès Sully (pasteur) ; Briand (famille) ; Briçonnet Guillaume (évêque évangélique) ; Bridet (famille) ; Briqueville (de) François (baron) ; Brisset (famille) ; Brossard (famille de) ; Brousson Claude (pasteur martyr) ; Brunville (famille de) ; Bucer Martin (réformateur) ; Buffard (famille) ; Burghard H. (pasteur); Buscarlet Marc (pasteur) ; Busnel Jean (cordelier martyr) ; Busnot (famille).

C

Cadoret Laurent (pasteur) ; Cairon Jacques (pasteur) ; Calvin Jean (réformateur) ; Capillery Émile (pasteur) ; Catillon Thierry (pasteur) ; Cauvy (famille) ; Cavé (famille) ; Chamberland (famille) ; Chanivière / Channevière / Chènevière / Chennevière (famille) ; Chanterel / Chantrel (famille) ; Chauffray /Chaufray (famille) ;Chauvin (famille) ; Chauvin Thomas (prêtre) ; Chesnel (famille) ; Chevallier (famille) ; Chevrin Henri (pasteur) ; Chrétien / Chrestien (famille) ; Coiffard Jacques ; Coispel (famille) ; Collin / Colin (famille) ; Colombe / Coulombe ; Colombières (baron de) ; Cook Charles (pasteur wesleyen) ; CookÉmile (pasteur); Coste Henri (pasteur) ; Cotelle (famille) ; Courboyer alias Crux (famille de) ; Court Antoine (pasteur) ; Court de Gebelin Antoine (pasteur) ; Crux (famille de). 

D

Dartigue Jean (pasteur) ; Dartigues Jean dit Dartigues Junior (pasteur) ; Davy Julien (pasteur) ; Delaferté ; de La Ferté (famille) ; Delafontenelle / de La Fontenelle (famille) ; Delalande (famille) ; Delivet / de Livet (famille) ; Denis (famille) ; des Ausnés (famille) ; Descours (famille) ; Descours François (pasteur) ; Désert (famille) ; Deshayes / des Hayes (famille) ; Desprès Samson ; Desramé Jean ; Devalsemé Marie Anne (sœur) ; Devardon / de Vardon (famille) ; Devere / de Vere / Deverre (famille); Dhombres (pasteur) ; Dhouailly Léon (pasteur) ; Docagne (famille) ; Doumergue Philippe (pasteur) ; Dubuisson (famille) ; Ducasse Raymond (pasteur) ; Duchastellier (famille) ; Duchemin (famille) ; Duchemin Adolphe (pasteur) ; Duchemin Charles (chanoine) ; Duchemin Jacques (pasteur) ; Dufay (famille) ; Dugué (famille) ; Dujardin (famille) ; Dumont (famille) ; Dupont (seigneur de Ronfeugeray) ; Dussaud Louis (pasteur) ; Duval / du Val (famille) ; Duval, sieur de la Fontaine (pasteur).

E

Érasme (humaniste évangélique) ; Eynard Samuel (pasteur) ; Fabre André (pasteur) ; Fabri Julien (moine) ; Farel Guillaume (réformateur) ; Feré / Ferré (famille) ; Ferru (famille) ; Feugueray Guillaume (pasteur) ; Fevre (famille) ; Fleury (famille) ; Fleury Pierre (prêtre) ; Flon E. (pasteur) ; Flour Charles (pasteur) ; Fontbonne-Duvernet Jean Antoine (pasteur) ; Forget (famille) ; Fossard (famille) ; Foucher (famille) ; Fouray /Fourey (famille) ; Fourré (famille de) ; Fréval (famille de) ; Fricote (famille) ; Frossard Émile (pasteur).

G

Galand Jacques (pasteur) ; Gal-Ladevèze Louis Théophile (pasteur) ; Gallier (famille) ; Gallier Jean-Baptiste (curé) ; Gascoin (famille) ; Gaudin (famille) ; Gaultier / Gautier (famille) ; Gelis (famille) ; Gential dit Lassaigne (pasteur) ; Giffard (famille) ; Giraud Jean (pasteur) ; Godefroy Jean dit Lebas (pasteur) ; Godons / Gouas Robert (soi-disant prêtre) ; Gosselin (famille) ; Gosselin Jean (martyr) ; Gosset Pierre (cordelier martyr) ; Gounelle Élie (pasteur) ; Gourjon Gédéon (pasteur) ; Gourjon Horace (pasteur) ; Gouvets (famille de) ; Graindorge Jacques (curé) ; Grammont (de) Guillaume (cordelier martyr) ; Grandchamp (famille) ; Grenier (vicaire) ; Grimouville (de) Nicolas (capitaine) ; Groult (famille) ; Groussard (famille) ; Guérin (famille) ; Guey (famille du) ; Guilain / Guillain (famille) ; Guillemot Frédéric (instituteur) ; Guitton (famille) ; Guitton Albert (évangéliste wesleyen) ; Guyot (famille de).

H

Hainault (famille du) ; Halbout (famille) ; Hamel (famille) ; Hardouin Abel (instituteur) ; Hardouin Gédéon (instituteur) ; Hardy (famille) ; Hardy Daniel dit Hardy-Lafosse (conseiller général) ; Hardy de Visme André (pasteur) ; Harivel (famille) ; Haupaïs (de) Pierre (pasteur) ; Haye / Hayes (famille) ; Hébert (famille) ; Hélée (famille) ; Hélix (famille) ; Henry Alfred (pasteur) ; Heroult ; Herout (famille) ; Houvet Thomas (prêtre) ; Huard (famille) ; Huet (famille) ; Huet Louis (prêtre) ; Huet Pierre-Daniel ; Hurel (famille) ; Hus Jan (préréformateur) ; Husnot Pierre Tranquille (botaniste) ;  Husson Guillaume (apothicaire martyr) ;

J

Jaeglé Victor (pasteur) ; Jamet A. (vicaire) ; Jaulmes Gédéon (pasteur wesleyen) ; Jersey (de) Henri (pasteur wesleyen) ; Jouanne ; Jouenne (famille) ; Jouffroy (famille) ; Jouvin (famille).

K

Kerpezdron (de) Armand (pasteur wesleyen) ; Knortzen (instituteur).

L

La Cour (famille de) ; La Ferrière (de) Jean ; La Fosselière (marquis de) ; La Mare (de) Barnabé (lieutenant) ; La Motte Thibergeau ; La Roque (de) François et Jacques (lieutenants) ; La Vairie (famille de) ; La Vallée (le nommé) ; La Vrillière (comte de Saint-Florentin) Louis (ministre) ; Labbé (famille) ; Lair (famille) ; Laisné (l’abbé) ; Laisné J.-B. (sergent) ; Lakvry Miss ; Lambert (ministre) ; Lampront Pierre (martyr) ; Lamy (famille) ; Langereau (instituteur) ; Langlois (famille) ; Langrune (famille) ; Laperelle Marie Anne ; Larcher Paul (pasteur) ; Lautour Madeleine, épouse de Fréval ; Laval Paul (pasteur) ; Le Baillif / Le Bailly /Lebailly (famille) ; Le Bain (famille) ; Le Blanc / Leblanc (famille) ; Le Blond Richard (prêtre martyr) ; Le Bon ; Lebon (famille) ; Le Boucher ; Leboucher (famille) ; Le Camus Antoine (commissaire) ; Le Cloustier Susanne, épouse de Neufville ; Le Comte Isaac (prêtre) ; Le Comte / Lecomte / Le Conte / Leconte (famille) ; Le Cornu ; Lecornu (famille) ; Le Febvre / Lefebvre / Lefèvre (famille) ; Le Geay / Legeay (famille) ; Le Hardy / Lehardy (famille) ; Le Harivel (famille) ; Le Hugeur (famille) ; Le Hulle Thomas ; Le Lièvre Etienne (baron) ; Le Lièvre Jean (vicaire) ; Le Lièvre / Lelièvre (famille) ; Le Maignen Julien (cordelier martyr) ; Le Maignen ; Lemaignen (famille) ; Le Marchand Jean (pasteur) ; Le Marchand / Lemarchand / Marchand (famille) ; Le Mière Jean (cordelier martyr) ; Le Morme ; Lemorme (famille) ; Le Nepveu David ; Le Page / Lepage (famille) ; Le Pan / Lepan (famille) ; Le Perlier Daniel ; Le Portier Isaac ; Le Prieur (famille) ; Le Roux (famille) ; Le Roy Jean (massacré) ; Le Roy Pierre (prêtre) ; Le Sage Anne ; Le Sueur Pierre (pasteur wesleyen) ; Le Tessier (vicaire) ; Le Tortu / Le Tortul (famille) ; Le Vaillant Robert (prêtre) ; Le Verrier (famille) ; Leale George (évangéliste wesleyen) ; Leclerc (famille) ; Lecois Thomas et François ; Lecomte J.-J. (prêtre) ; Lecourt Etienne (prêtre martyr) ; Lecourt Isaac (prédicant) ; Lefèvre d’Étaples Jacques (humaniste évangélique) ; Lehnebach Serge (pasteur) ; Lelièvre Jean (pasteur wesleyen) ; Lelièvre Matthieu (pasteur wesleyen) ; Lemaître Denise (assistante de paroisse) ; Lemaître G. (pasteur) ; Lemoine (famille) ; Lemoyne Marie, épouse Le Marchand ; Lenglinay (famille) ; Lerch Raymond (pasteur) ; Lerocher (famille) ; Lesieur (famille) ; Letourneur Charles (pasteur) ; Letouzey (famille) ; Levain (famille) ; Levée (famille) ; Lévrier Pierre (proposant) ; Lhonneur (famille) ; Lindet (famille de) ; Lindet Robert (de) ; Lucas (famille) ; Lucas Pierre (pasteur wesleyen) ; Lupton (évangéliste wesleyen) ; Luther Martin (réformateur) ; Luynes (d’Albert de) Paul (évêque).

M

Madelaine Jacques ; Madelaine / Magdeleine (famille) ; Mahy William (évangéliste wesleyen) ; Maignen (famille) ; Malfilastre (de) ; Malherbe (famille) ; Malhere (famille) ; Mallet (famille) ; Mallet (pasteur) ; Mannhardt Guillaume ; Manson (famille) ; Marchand (pasteur) ; Marchand ; Marchant ; Le Marchand (famille) ; Margerie (famille) ; Marie (famille) ; Marot Clément (poète) ; Marrin Jacob ; Marron Paul-Henri (pasteur) ; Marseille Paul (évangéliste wesleyen) ; Martin (famille) ; Martin Charles (maire politique) ; Martin Guillaume (prêtre) ; Martin Henri (pasteur wesleyen) ; Masmondet (instituteur) ; Matignon (de) Jacques (gouverneur) ; Matrouillet Isaac (prêtre) ; Maubant (famille) ; Melon Alfred (pasteur) ; Melon Édouard (pasteur) ; Ménard (famille) ; Merle (famille de) ; Mérouze Anne, épouse Chennevière, Mérouze Judith, épouse Le Hugeur ; Mésenge (famille de) ; Mesnage (famille) ; Mesnil Pierre ; Messervy Alfred (pasteur) ; Messervy George (pasteur) ; Mettey Charles (instituteur) ; Meyer (pasteur) ; Michel (pasteur) ; Miffant (de) Claude ; Migot (famille) ; Miromesnil (garde des sceaux) ; Mittois (de) Georges Henri ; Moisson (famille) ; Mollet (famille) ; Mollet Émile (instituteur) ; Mombray (de) Louis (prêtre) ; Mombray (famille de) ; Moncy Pierre ; Monod Wilfred (pasteur) ; Montchrestien Antoine ; Montege Susanne, épouse Huet ; Montgommery (de) Gabriel ; Montgommery (famille de) ; Morice François ; Morin Pierre dit l’Épine (pasteur) ; Morin Pierre sieur de Launay (pasteur) ; Morize Désiré (instituteur) ; Morme ; Mornée (famille) ; Mortreux (de) (subdélégué) ; Moser Félix (pasteur) ; Mousset (famille) ; Moussy Noël (pasteur) ; Murie R.-F. (architecte) ; Née Joseph (instituteur) ; Née Madame ; Née Mademoiselle (institutrice) ; Née Marie, épouse Bosquet ; Nesmond (de) François (évêque) ; Neuenschvander Christian (instituteur).

N

Neufville (famille de) ; NicoletÉmile (pasteur) ; Niette (instituteur) ; Noël(famille) ; Noget Anne.

O

Ohleyer Charles ; Olive Charles (pasteur) ; Olives Alain (pasteur) ; Ondet Mademoiselle (institutrice) ; Onfray / Onfrey /Onfroy (famille) ; Osmond Mademoiselle ; Ozout (famille).

P

Page Léon (évangéliste) ; Paris Pierre ; Patry Julien (prêtre) ; Payen Guillaume ; Pellevé (de) Jean (baron) ; Pellevé (de) Nicolas (baron) ; Pellevé (de) Richard (prêtre) ; Pellier (famille) ; Pelluet Aristide (instituteur) ; Peluet / Pelluet / Pluet (famille); Perotte Charles ; Peschard (famille catholique) ; Petit(famille) ; Peugeot Pierre (instituteur) ; Peytremann Paul (président du conseil presbytéral) ; Philippe Catherine, épouse de Vassy ; Pichard Jacques (vicaire) ; Pichard ; Peschard (famille) ; Pierrepont (de) ; Pilattre / Pillatre (famille) ; Pinette Louis (massacré) ; Pique Marie ; Pit Jules (pasteur) ; Plessis (famille du) ; Pontavice (du) Pierre (pasteur) ; Poret (famille) ; Portalis Jean Etienne Marie (ministre) ; Postel (famille) ; Pouet Thomas ; Poulain (famille) ; Prépetit (de) Gervais et Pierre (lieutenants) ; Prépetit (famille de) ; Prieur (famille) ; Profichet (famille) ; Prugnard Michel (évangéliste wesleyen) ; Prunier (famille) ; Prunier Frédéric (pasteur wesleyen) ; Prunier Onésime (pasteur wesleyen) ; Pynyot de Girondain Louis Josué.

Q

Quièvremont (de) François (commissaire).

R

Rabache (famille) ; Rabaut Jacques-Antoine dit Pommier (pasteur) ; Rabaut Paul (pasteur) ; Rabaut Pierre-Antoine dit Rabaut-Dupui ; Rabec Jean (moine martyr) ; Racine (famille) ; Racine (pasteur) ; Radulph (avocat) ; Radulph (famille) ; Rayroux Ernest (pasteur) ; Recolin (pasteur) ; Regneville (de) Guillaume ; Renard Jacques (maître des requêtes) ; Renier Jean (pasteur wesleyen) ; Richard Dubuisson (famille) ; Rihouey (famille) ; Rivière (famille) ; Robillard (de) J. (prêtre) ;  Rochechouart (de) Pierre-Jules César (évêque) ; Rochefontaine (soldat) ; Rocher (famille) ; Roesse (de) Anne, épouse de Fourré ; Rohan (de) Louis de Guéméné ; Rollin André dit Martin-Rollin (pasteur) ; Rosel (du) Jean (cordelier martyr) ; Rosel (famille du) ; Roulleaux-Dugage (député) ; Roussel / Rouxel (famille) ; Roussel / Rouxel Isaac (pasteur) ; Royer (du) François (prêtre) ; Rufeuille (de) Marie, épouse Binard.

S

Sabonadière Jean-Scipion (pasteur) ; Saillefest de la Tigerie (lieutenant) ; Saint-Denis (de) ; Saint-Germain (de) Jacques ; Saint-Germain (de) Jean ; Saint-Germain (de) Julien ; Saint-Germain (famille de) ; Saint-Marc (sieur de) Jean François (lieutenant) ; Saint-Sauveur (de) ; Saint-Simon (de Courtomer) Jean-Antoine (commissaire) ; Saint-Simon (de Courtomer) Léonor-Antoine (commissaire) ; Sales / Salles (famille) ; Sallet (famille) ; Sarcilly (de) Philippe ; Saulmon Jacques ; Saurin Jacques (pasteur) ; Savary (famille) ; Schefter George (évangéliste wesleyen) ; Schnetzler (conseiller presbytéral) ; Sébire (famille) ; Senechal Anne, épouse Mollet ; Sibon François (instituteur) ; Signard ; Sinard (famille) ; Soavi Joseph (pasteur) ; Soler Joachim (pasteur) ; Sorel (famille) ; Soubien (famille) ; Sourdeval (de) (capitaine) ; Souville (baron de) (conseiller presbytéral).

T

Taillefer Jacques (pasteur) ; Tariel (famille) ; Thibault (famille) ; Thoury (famille) ; Toase William (pasteur wesleyen) ; Torcy (marquis de) ; Torquetil Jean (avocat) ; Torquetil /Tourquetil (famille) ; Tourgis Philippe (pasteur wesleyen) ; Toustain Pierre ; Trevin (famille) ; Trollé / Trolley (famille) ; Turgot (famille).

U

Ullern Arnold (pasteur).

V

Valdo Pierre (préréformateur) ; Vallière Jean (1er martyr) ; Vardon (famille) ; Vassy (de) Jacques ; Vassy (de) Louis ; Vassy (famille de) ; Vauloger (famille) ; Vaumousse (famille) ; Velay (famille) ; Velay André (conseiller général) ; Velay Guy (conseiller général) ; Veniard (famille) ; Vente (famille) ; Verger (vicaire) ; Vernier Élisée (pasteur) ; Verolle Paul (architecte) ; Vincent Alfred (pasteur) ; Viret Jules (évangéliste wesleyen) ; Viret Pierre (théologien) ; Voulan Michel dit La Roche (pasteur).

W

Wagner Charles (pasteur) ; Wesley John (théologien anglais) ; Woodward Noémie (pasteur) ; Wyclif John (préréformateur).